MISSISSAUGA (Ontario) le 7 mai – Le Centre canadien de recherche  Xerox (XRCC) s’est vu octroyé le Prix de chimie et d’ingénierie vertes de l’Ontario 2012 par l’Institut de chimie du Canada (ICC) (Entreprise). Le ministère de l’Environnement de l’Ontario commandite le prix.

Chaque année, le Réseau canadien de chimie et d’ingénierie vertes de l’ICC honore une entreprise (à but lucratif ou non) qui est établie en Ontario ou qui y a effectué des investissements importants, et qui a apporté des contributions considérables dans les domaines de la chimie et de l’ingénierie vertes, procurant des avantages en matière de technologie, d’économie, de santé et d’environnement.
 
«La chimie et l’ingénierie vertes constituent un volet essentiel de notre processus de conception des matériaux,» a affirmé Paul Smith, vice-président, Centre canadien de recherche Xerox. «Notre objectif consiste à l’intégrer pleinement dans nos conceptions et processus quotidiens pour que nous puissions continuer à offrir de la valeur à nos clients par l’incorporation d’une durabilité accrue dans nos matériaux et notre ingénierie.  En tant que chimistes et ingénieurs, nous avons une occasion formidable d’influencer le monde de façon positive – c’est quelque chose que nous avons beaucoup à cœur au XRCC.»
 
«Xerox a constamment démontré son engagement à l’égard des principes de la chimie et de l’ingénierie vertes au sein de son entreprise,» a affirmé Bernard West, président du Réseau canadien de chimie et d’ingénierie vertes. «Elle a fait figure de chef de file dans ce domaine et elle mérite la reconnaissance que confère ce prix.»
 
Fondé en 1974, le XRCC est le centre mondial de recherche sur les matériaux de Xerox et il joue un rôle de premier plan  en vue de rehausser les efforts mondiaux de l’entreprise visant à réduire les incidences environnementales pour Xerox et ses clients. Au fil des années, le XRCC a axé ses efforts en matière d’écologie et de développement durable sur plusieurs secteurs de recherche-développement, ce qui a contribué à réduire la consommation d’énergie et les déchets lors de l’impression et de la fabrication des fournitures. Trois des innovations vertes révolutionnaires du XRCC qui ont déjà été commercialisées sont le toner à émulsion-agrégation, les photorécepteurs longue durée et l’encre solide sans cartouches pour toute la gamme des appareils multifonctions.
 
Le XRCC est un des quatre centres de recherche et de technologie de Xerox Corporation aux États-Unis, au Canada et en Europe dont le travail porte sur des domaines liés à l’expertise de Xerox en matière de services, d’impression et de gestion des documents.