• Bénéfice par action (BPA), établi selon les principes comptables généralement reconnus (PCGR), de 22 cents pour le troisième trimestre
  • BPA ajusté de 26 cents, ce qui représente une hausse de 18 %
  • Produits d’exploitation en progression de 3 %, soit 1 %en monnaie constante
  • Hausse de la marge bénéficiaire à 9,6 %
  • Rachat d’actions de 309 millions de dollars
 
NORWALK, Connecticut, le 25 octobre 2011 – Xerox Corporation (NYSE : XRX) a annoncé aujourd’hui des résultats pour le troisième trimestre de 2011 qui comprennent un bénéfice par action ajusté de 26 cents, ce qui représente une hausse de 18 % par rapport au troisième trimestre de 2010. Le BPA ajusté exclut un montant de 4 cents lié à l’amortissement des immobilisations incorporelles, résultant en un BPA établi selon les PCGR de 22 cents.
« Nous avons enregistré une croissance constante des produits d’exploitation au cours du trimestre, ainsi qu’un bénéfice et une encaisse conformes à nos attentes, a affirmé Ursula Burns, présidente et chef de la direction de Xerox. Grâce à ce rendement constant, nous sommes bien placés pour réaliser une croissance de 15 à 18 % du BPA ajusté pour l’exercice complet, ce qui témoigne de nos succès mondiaux dans le secteur de la gestion des processus d’affaires et des documents et de nos gains d’efficacité à l’échelle de l’entreprise ».
Les produits d’exploitation, qui se sont élevés à 5,6 milliards de dollars au troisième trimestre, ont progressé de 3 %, soit 1 % en monnaie constante. Les produits d’exploitation provenant des technologies, qui correspondent à la vente de systèmes de gestion des documents, de fournitures, de services techniques et au financement des produits, ont connu une hausse de 1 %, soit une baisse de 1 % en monnaie constante. « Les contraintes d’approvisionnement résultant de la catastrophe naturelle survenue au Japon se sont amenuisées considérablement, a fait remarquer Mme Burns. Alors que nous continuons à répondre à une nouvelle demande, tout en réduisant nos commandes en attente, nous sommes confiants que ces difficultés sont maintenant derrière nous. »
Les produits d’exploitation provenant des services ont progressé de 6 %, soit 5 % en monnaie constante, reflétant la croissance de notre secteur d’impartition des processus d’affaires et de la gestion des documents, alors que les produits d’exploitation tirés de l’impartition des TI sont restés stables. Le nombre de signatures de contrats portant sur les services de Xerox a connu une forte montée, totalisant 3,9 milliards de dollars au troisième trimestre, ce qui représente une augmentation de 33 % par rapport au troisième trimestre de 2010, mais un recul de 9 %pour les douze derniers mois en raison de la nature cyclique des contrats de grande envergure.
 
« Notre approche axée sur les services et guidée par les technologies nous procure un avantage concurrentiel dans les nombreux marchés que nous ciblons, surtout à une époque où les entreprises et les gouvernements cherchent des façons plus efficaces de gérer leurs opérations et se tournent vers Xerox pour profiter des avantages à long terme de notre expertise en matière d’impartition », a déclaré Mme Burns.
« Alimentée par une liste de projets qui ne cesse de s’allonger, l’augmentation du nombre de signatures de contrats portant sur les services contribue à faire croître notre flux de rentrées et à renforcer la base de nos produits d’exploitation. Au cours du trimestre, nous avons notamment enregistré une croissance de 12 % des produits d’exploitation tirés des activités d’impartition de la gestion des documents, alors que nous continuons à dominer l’industrie avec nos services gérés d’impression à grande échelle, et une croissance de 6 %au titre de l’impartition des processus d’affaires.
« Parallèlement à l’augmentation de la demande pour les services, nous avons constaté une incidence sur la marge brute, que nous avons continué à contrebalancer par des réductions de coûts et des améliorations opérationnelles qui nous ont permis d’obtenir d’excellents résultats nets », a-t-elle ajouté.
La marge brute s’est élevée à 32,7 % au troisième trimestre, alors que les frais de vente, généraux et administratifs ont représenté 19,9 % des produits d’exploitation. La marge d’exploitation, qui s’est établie à 9,6 %, a pour sa part affiché une hausse de 0,4 points comparativement au troisième trimestre de 2010.
 
Xerox a généré un flux de trésorerie d’exploitation de 366 millions de dollars au cours du troisième trimestre. Comme prévu, elle a relancé son programme de rachat d’actions au troisième trimestre, récupérant ainsi 309 millions de dollars d’actions de Xerox. Elle prévoit racheter environ 400 millions de dollars d’actions de plus au quatrième trimestre.
 
Xerox prévoit réaliser un bénéfice par action établi selon les PCGR de 28 à 31 cents au quatrième trimestre de 2011, et de 92 à 95 cents pour l’ensemble de l’exercice. Le BPA ajusté prévu se situe pour sa part entre 32 et 35 cents pour le quatrième trimestre et entre 1,08 $ et 1,11 $ pour l’exercice complet.