NORWALK (Connecticut), le 6 février 2014 – Les maladies chroniques comme les maladies cardiovasculaires et respiratoires nécessitent une surveillance continue, qui peut être coûteuse et difficile à fournir, particulièrement dans les régions et les habitations éloignées. Le Groupe de l’innovation Xerox a annoncé aujourd’hui un éventail de projets de recherche en soins de santé menés en Inde par le Centre de recherche Xerox Inde (XRCI) et le Centre de recherche Xerox de Webster (XRCW) dans l’état de New York, qui utilisent des caméras vidéo et le traitement analytique des données pour surveiller l’état d’un patient sans fils, en éliminant l’inconfort et les risques d’infection.

Les chercheurs croient qu’une approche sans contact permettra aux médecins en Inde et aux quatre coins du monde de surveiller l’état de leurs patients de façon moins intrusive.

En étroite collaboration avec le Manipal University Hospital de Manipal, en Inde, des chercheurs de Xerox vérifient la faisabilité d’utiliser des caméras vidéo pour mettre au point des technologies qui surveillent continuellement l’état des patients. À l’aide d’algorithmes logiciels brevetés, les scientifiques de Xerox ont été en mesure de convertir les données recueillies par les caméras en signes vitaux. Lorsqu’un cœur bat, par exemple, le sang fraîchement oxygéné rend la peau plus rouge. Une caméra vidéo montre ces changements subtils qui ne peuvent être perçus par l’œil humain, et un ordinateur calcule ensuite le rythme cardiaque. Comme les caméras peuvent balayer la peau à distance, les patients peuvent – en théorie – être libérés des fils, capteurs et autres dispositifs généralement utilisés aujourd’hui.

« Notre travail initial à l’hôpital de Manipal a été au service de néonatalité, où il consistait à évaluer les algorithmes pour surveiller les signes vitaux des nourrissons à l’aide de caméras, mais il s’est vite étendu à d’autres domaines,» indique Lalit Mestha, chercheur universitaire et chef de projet au Centre de recherche Xerox dans l’état de New York.

L’utilisation de caméras pour surveiller l’état d’un patient peut améliorer les niveaux de confort et diminuer les risques d’infection. Les caméras peuvent permettre de diagnostiquer les patients à leur domicile, dans des cliniques et à des endroits sans accès immédiat à un spécialiste.

L’équipe de M. Mestha travaille aussi avec le University of Rochester Medical Center (New York) sur un projet qui utilise des caméras pour détecter la fibrillation auriculaire, une arythmie cardiaque qui peut multiplier par cinq le risque d’accidents cérébrovasculaires.

La recherche effectuée dans des chambres d’hôpital fournit aux chercheurs de Xerox une expérience directe du domaine médical par l’interaction avec des praticiens et des patients.

« Notre partenariat avec le Manipal University Hospital nous aide à arrimer la technologie à la réalité,» soutient Manish Gupta, vice-président et directeur du XRCI de Xerox. « Cette recherche peut avoir une incidence considérable sur l’avenir des soins de santé et de la télémédecine en Inde et partout dans le monde. »

Vidéo: Lalit K. Mestha, chercheur au Centre de recherche de Xerox, explique comment le projet de télédétection mesure les signes vitaux cardiaques et respiratoires en temps réel.